Agir pour l’Humanité !

Il y a bientôt 30 ans, les scientifiques du monde entier nous alertaient déjà sur les menaces du réchauffement climatique. C’était en 1990, avec le premier rapport du Giec. Deux ans plus tard, le sommet de la Terre de Rio nous donnait l’espoir d’une prise de conscience politique et mondiale. Le ralliement international semblait possible.
Depuis, les connaissances scientifiques se sont encore étayées et affinées rendant incontestable le fait que le bouleversement climatique est d’origine humaine, que ses effets s’accélèrent, mais aussi que des solutions existent.
Chacun d’entre nous peut aujourd’hui s’informer objectivement sur la réalité de la menace.
Toutes les études scientifiques sont disponibles, accessibles, gratuites…
Il n’y a aucun « complot », aucune fatalité, juste des faits constatés et analysés méthodiquement par des milliers de scientifiques de par le monde.
Pourtant, face à cette vérité, certains « décideurs » affichent encore une forme d’indifférence, quand d’autres persistent dans le déni.
L’apathie des uns, le « négationnisme » des autres mettent chaque jour un peu plus en danger la vie de nos enfants, des enfants de nos enfants … bref, de l’Humanité !
Ce n’est pas la Terre qui est menacée – elle nous survivra comme elle a déjà survécu à d’autres crises majeures depuis 4,5 milliards d’années – mais bien la famille humaine !

Le sursaut citoyen pour le climat, auquel nous assistons aujourd’hui, est notre meilleur espoir et notre plus grande force.
Il faut continuer d’éduquer, de sensibiliser, de mobiliser et d’encourager toutes les initiatives, comme celle du Forum International de la Météo et du Climat que j’ai l’honneur de parrainer cette année, qui éviteront à nos enfants de basculer dans le chaos. Agir pour l’Humanité … c’est vraiment pas sorcier !

Fred Courant
Rédacteur en chef et cofondateur de lesprisorcier.org.
Parrain du 16e Forum International de la Météo et du Climat.

Nous sommes la Nature qui se défend !

Je ne crois pas en la fatalité ni au déterminisme de notre espèce semblant vouloir s’auto-éradiquer.

À l’inverse, je crois en notre capacité de résilience, à notre intelligence individuelle et collective.

Le temps presse mais le point de bascule n’est pas loin car la mobilisation grandit.
La jeunesse se lève et fait entendre sa voix souhaitant se battre pour son avenir, les entreprises changent de cap et demain elles créeront de la richesse sans détruire ou n’existeront plus, les élus de nos villes et villages deviennent bien plus courageux et actifs que le sommet de la pyramide et ont, pour beaucoup d’entre eux, déjà plus qu’amorcé le virage de la transition écologique.

À nous tous de nous y mettre car nous ne défendons pas la Nature mais sommes plutôt la Nature qui se défend !

Voilà pourquoi j’ai choisi de ne plus faire de beau discours et de changer moi-même de mode de vie et de co-fonder l’ONG LanDestini pour agir concrètement et avoir non pas l’impact le moins négatif possible, mais un impact positif sur la planète.

Changer les comportements et les modes de vie, sera le thème majeur de ce 16e Forum International de la Météo et du Climat dont j’ai le plaisir d’être la marraine.

Fanny Agostini
Journaliste. Co-fondatrice de l’ONG LanDestini.
Marraine du 16e Forum International de la Météo et du Climat.